Une histoire des loups – Emily Fridlund

une histoire des loups

Afficher le résumé
Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père.


[En lisière de forêt]
Là, au bord de la route enneigée … Perdue je dois dire, la lecture me semble difficile … elle l’est. La vie de Madeline est décrite à travers elle et on s’enfonce dans la forêt …

[Un gros anorak]Intrigue & Originalité
Récit d’un quotidien au bord d’un lac. Alambiqué. Un procès – Mais quel procès ?
Suspense … auquel je n’ai pas accroché, me demandant même s’il y en avait ou non. S’y s’en était ou non.
La religion, le quotidien, les balades en forêt, tout s’entremêle sans me faire un grand effet.

[Froid glacial]Rythme & facilité de lecture
Rythme rapide. Chapitre modéré, phrase courte. On lit le récit comme essoufflé ne sachant trop où l’on est. Et en même temps c’est lent et on attend qu’il se passe quelque chose.
Nous sommes dans le présent, non dans le passé. Madeline à 15 ans, 40 ans puis 20 puis 37 !

[Avec les loups] Personnages
Linda, ado un peu pommée en quête d’identité, d’originalité ou d’un souffle de vie. Elle vit à travers ses fantasmes, en imaginant ce qu’elle souhaiterait qu’il se passe dans la vie des autres. Elle s’interroge beaucoup.

Famille Gardner : Patra, Paul et Léo : eux s’installent au bord du lac et Linda (Madeline) s’installe dans leur vie, partageant leur quotidien. On sent comme un malaise dans cette famille, sans en être vraiment certain – on se posera la question jusqu’au dénouement.

Les parents de Madeline et aussi quelques “ami(e)s” viendront ponctuer le récit.

[Au fond du lac]… et c’est terminé
Noyée dans ce récit. Je n’ai pas du tout adhéré. Il n’y a pas de fin à proprement parler. On devine juste, au deux tiers du livre, ce qui s’est passé sur ces rives de Loose River.


une histoire des loups

Je n’ai pas embarqué dans ce récit. A aucun moment.
Adolescence, identité, sexualité et religion sont les thèmes abordés dans ce roman. Tout en lenteur et très [trop] descriptif, trop insidieux. Je n’ai pas du tout accroché et l’ai terminé avec peine.

 

Plus d’avis sur Une Histoire des Loups

Peut être que ceci vous intéresse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *