Si belle, mais si morte – Rosa Mogliasso


[Balade matinale]
Ah les balades sur les berges : promener son petit animal de compagnie, retrouver son amoureux, méditer, observer les oiseaux … Et accessoirement trouver une morte – évidement ! A ce moment là on a deux choix, partir en courant (si on peut courir n’est-ce pas ?) ou appeler les secours … Vous choisissez quelle option ? Dès le départ ce récit nous laisse songeur

[Talons aiguilles]Intrigue & Originalité
Cinq personnes vont vivre cette mésaventure : trouver un corps froid au bord de l’eau et … le laisser là. Pas d’appel aux secours ni même aux autorités – Rien. Et “Si je ne le fais pas quelqu’un le fera pour moi”. On va vivre les conséquences de cette omission volontaire, car tous – sans exception – verront leur vie changer.
L’intrigue de cette œuvre est très bien menée. Il y a peu d’originalité dans le sujet mais beaucoup dans la façon dont il est traité, et ce jusqu’à l’aboutissement.

[Au fil de l’eau]Rythme & facilité de lecture
C’est un petit roman qu’on dévore, très bien écrit. Un brin socio-psycho-pathologique et ponctué d’humour. Il est ici question de réaction (ou non), de culpabilité et de responsabilité.

[Ragondins]Personnages
♦ La vendeuse rayon luxe : bientôt mariée et très imbue d’elle-même, elle sera la première à découvrir le corps et à payer le prix fort !

♦ Le couple : lui cultive la ganja et elle rêve d’une vie meilleur – ailleurs. L’un entraînera l’autre pour éviter d’être confronter à la réalité. Quelle réalité ?

♦ Le clochard fou : est ce qu’il va lui piqué son sac ? Et surtout est ce qu’il fait les choses pour les bonnes raisons ?

♦ Le tructologue : heureux et amoureux d’un petit ami doué pour les embrouilles. La morte est pour lui l’occasion de tenter une nouvelle expérience.

[Oiseau perché] – … et c’est terminé
Je ne vous cache pas que l’issue est un peu abrupte, certes avec une bonne chute, mais …
Mais nous sommes laissé là, pantois sur la berge, regardant les personnages renter chez eux*, sans en savoir plus. J’aurais aimé découvrir plus en profondeur l’esprit et les tourments des personnages. Avoir plus de réactions de leur part. Malheureusement sur ce point je trouve l’histoire incomplète.

*Enfin dans le cas où ils seraient libres … et pour le savoir il faut lire l’histoire quand même


Ce récit retenti comme une piqûre de rappel, où on serait embarqué comme témoin. On aura tous tendance à imaginer que par “bon sens” on aurait fait différemment … Pas si sûr. Ce roman nous laisse interrogatif. Il est en effet si facile de nous trouver des excuses et de laisser les autres agir… J’ai aimé l’approche de l’auteur, bien qu’un peu cru parfois les touches d’humour adoucissent le tout.

Plus d’avis sur Si belle, mais si morte

Peut être que ceci vous intéresse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *