La reine du Tearling – Erika Johansen


[Majorité]
Parce que pour une fois j’avais l’occasion de lire un livre avant qu’il ne soit adapté au cinéma* … je me suis précipitée (un peu) sur « Reine de cendres » sortie en poche en octobre.

Les premières pages nous font découvrir Kelsea, enlevée bébé pour être confiée à une famille adoptive. Elle a 19 ans quand les « gardes de la reine » viennent la chercher dans sa chaumière pour gouverner le Tearling ! (Rien que ça). Jusqu’alors elle a vécu cachée (pour ne pas se faire tuer) et a eu une éducation qui l’a préparé à devenir souveraine.

J’ai trouvé le début vraiment trop en longueur et lenteur, certes il faut mettre en place le paysage mais tout de même, j’ai regretté qu’il n’y ai pas plus de rebondissement.

* « Queen of the Tearling » devrait être adapté au cinéma par le producteur d’Harry Potter, avec Emma Waston dans le rôle de l’héroïne principale.

[] – Intrigue et originalité
Conte et magie, monde imaginaire et étendue à perte de vue … Ce livre nous raconte les épreuves qu’une jeune fille va devoir relever afin d’accéder à son trône et d’y devenir légitime. Sa mère (morte) était surtout connue pour sa vanité et elle fera tout pour ne pas y ressembler.

De là où elle va elle ne connait rien, ce qu’il s’est passé depuis sa naissance et depuis que ça mère est morte, comment le pays est gouverné et ce qu’il se passe. Son seul atout ce sont les gardes de la reine qui ont juré fidélité à sa mère et qui la protège à son tour.

L’une des particularités de ce livre c’est l’époque, les gens vivent comme au moyen âge mais ça se passe après notre époque (tous les Harry Potter sont déjà parus !). C’est surprenant mais intéressant, bien qu’on ne sache rien de la « traversée » qui est censé faire le lien entre les deux époques. Celle-ci est évoquée à mainte reprise sans être vraiment détaillée, on ne sait ce qui l’a déclenchée.

Un soupçon de magie saupoudre aussi le récit, il apporte des éléments et des issus intéressante mais sans plus.

[Epopée]Rythme et facilité de lecture
Le rythme est très lent, un peu trop pour moi. Certains passages m‘ont ennuyé n’apportant pas grand-chose au récit.
Aussi le décalage dans le temps et le manque d’explication lié à certains événements majeurs de l’histoire m’ont perturbé tout au long de la lecture.

[Armée farouche]Personnages
▫Kelsea Raleigh (La vraie Reine) : élevée par des parents adoptifs elle ignore l’identité de son père. Elle est le personnage principal de cette histoire.
▫Massue : garde de la reine un peu coincé, il est le meilleur allié de Kelsea. On ne compte plus le nombre de fois où il lui a sauvé la vie.
▫La reine rouge (Reine Mort, reine de Mortmesne) : évidemment l’ennemi de Kelsea, recluse et baignée de jalousie, d’envie et de magie noir elle ne joue pas un grand rôle dans les événements de ce premier tome. Elle est cependant l’instigatrice de la politique désastreuse en place dans le Tearling.
▫Le Fetch : prince de voleur il a sauvé la vie de Kelsea, ou du moins lui a épargné la mort. Lui aussi se révélera être un véritable allié de la nouvelle reine
▫Le régent (Thomas Raleigh) : oncle de Kelsea il a tous les vices. Un brin cruelle mais surtout très bête il a assuré « l’intendance » en regnant sur le tearling (la main dans celle de la reine rouge) tout en tentant de faire assassiner sa nièce pendant des années
▫Arlen Thorne : du mauvais côté, il terrorisait le pays avant le retour de Kelsea … et encore après

Il y a beaucoup de personnage, ils sont assez remarquables et bien dépeint. L’auteur sait y faire pour que nous ne soyons jamais “perdus”, ce qui peut être le cas parfois dans ce genre de récit. Ils ont tous un intérêt certain et l’auteur sait, à travers eux, nous transmettre les émotions qu’il faut. Le personnage de Kelsea est soit surprenant soit peu crédible, isolée pendant 19 ans ses réactions et la façon dont elle s’accommode à sa nouvelle vie m’ont parfois laissée perplexe

[Envolée] … et c’est terminé
Kelsea se pose beaucoup de questions, et ce sera certainement le cas pour vous aussi. N’espérez pas avoir toutes les réponses dans ce premier tome. Malgré quelques incohérences, l’univers est bien en place quand on referme la dernière page.


reine tearlingC’est une lecture en demi-teinte, un beau roman d’aventure certes mais qui manque cependant de rythme. Aussi j’ai trouvé l’univers trop peu développé, des éléments sont suggérés au fil de l’histoire mais top peu à mon gout pour en prendre la pleine mesure, laissant un peu un sentiment de frustration. Je ne suis pas impatiente de lire la suite car je crains qu’elle manque égalent de rebondissement.

Plus d’avis ici

Peut être que ceci vous intéresse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *