Mon amie Adèle – Sarah Pinborough


[Héros]
Une fois les personnages présentés, les questions et les doutes apparaissent rapidement, non Adèle n’est pas une femme parfaite et non Louise n’est pas idiote. La vérité fait rapidement son chemin, un peu trop pour moi, je m’attendais à plus de complexité.

Intrigue et originalité
Louise est amie avec AdèleAdèle est mariée à DavidDavid a pour maîtresse Louise.

L’intrigue est bien construite autour de ce triangle amoureux. Cependant on ne peut pas vraiment parler d’originalité ici. Ce sont des sujets connus qui sont traités. Un thriller psychologique (moyen) sur fond d’adultère et d’alcoolisme. Pas de “grain” nouveau, pas de frissons et pas de folie littéraire.

Ce sont les éléments surnaturels que l’auteure va insérer qui vont faire toutes la différence. Et pour moi on sort du cadre du |thriller| conventionnel auquel je m’attendais, mauvaise surprise en somme.

Rythme et facilité de lecture
C’est une lecture très abordable, cependant quand on parle de thriller psychologique je m’attend toujours à un certain niveau de lecture … Mais en fait non. Le rythme est soutenu mais facile à, le lecteur à quelques moment de répits même s’il ne sait jamais vraiment ce qui va lui tomber dessus.

Personnages
Adèle : parfois certains personnages nous agacent, enfin moi ça m’arrive, et c’est le cas avec ce personnage à la limite du supportable …

Louise : j’ai bien accroché avec ce personnage même si je ne le trouve pas assez exploité. Certain traits de sa personnalité sont intéressant.

David : j’ai trouvé que ce personnage manquait de contraste et j’ai eu beaucoup de mal à voir du “mauvais” en lui.

[Héroïne]
Bon … oui c’est une “sacrée” fin mais je ne dirai pas une #FinDeDingue. Je suis assez déçue parce que cette sinistre affaire s’est déroulée sans aucuns frisson, ni grandes surprises. Du moins pas de bonnes surprises. L’issue se dessinent trop tôt à mon goût


Grosse déception pour ce roman. Oui c’est un “bon thriller” mais je m’attendais à un thriller psychologique et non fantastique … Aussi, les ingrédients ne sont pas réunis pour me faire accrocher, frissonner, “frémir”, un manque de complexité et de réalisme surtout.

Je ne comprend pas vraiment l’engouement qu’il y a eu pour ce livre.

Pourquoi j’ai voulu lire ce livre : #FinDeDingue #FinDeDingue qu’ils disaient. Alors sans volonté … j’ai craqué. Cependant, j’ai mis du temps à l’ouvrir parce que j’avais peur de la “survente”? des réseaux sociaux notamment … Appréhension fondée, malheureusement.

Plus d’avis ici

Mon amie Adèle – 448 pages – Préludes Editions – 2017 – 16€90

Peut être que ceci vous intéresse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *